Temps de halte spirituelle en … marchant !

Le mercredi 11 mai, tous les chefs d’établissement de l’Enseignement Catholique, leurs adjoints et animateurs en pastorale de Saône-et-Loire et Nièvre étaient invités à participer à une journée de rencontre et de marche spirituelle dans le Brionnais, accompagnés par le père Binon et la petite équipe de direction diocésaine.

IMG_0881

L’accueil s’est déroulé au prieuré Saint-Hugues à Semur-en-Brionnais chez les Sœurs Apostoliques de Saint-Jean : une belle rencontre, autour d’un café, avec sœur Laetitia-Marie qui nous a présenté sa communauté.

Le père Binon a ensuite relaté l’histoire de la collégiale Saint-Hilaire de Semur-en-Brionnais : l’église a été édifiée au cours du 12° siècle, dernière église romane construite dans le Brionnais. Placée sous le vocable de Saint Hilaire, évêque de Poitiers vers 350, l’église est élevée en collégiale en 1274 au moment de la fondation d’un chapitre de 13 chanoines par l’évêque d’Autun. Saint Hilaire devient alors l’église paroissiale de Semur…. Le magnifique tympan représente le Christ entouré des 4 « vivants » évoquant les quatre évangélistes et le linteau conte la vie de Saint Hilaire tandis que l’intérieur s’inspire de l’abbatiale de Cluny avec de grandes arcades brisées.

Sœur Laëtitia-Marie et le père Binon nous ont permis d’aller au-delà des simples connaissances culturelles, historiques, philosophiques, religieuses. Mieux connaître mieux son lieu de vie c’est se connaître davantage, c’est un retour sur soi parfois nécessaire pour avancer.

Puis ce fut l’heure de se mettre en marche vers la chapelle Notre-Dame de la Touche…. En chemin, chacun a pu échanger, admirer le paysage verdoyant du Brionnais ou prier en communion avec Marie-Agnès Leydier qui était dans nos cœurs.
Cheminer ensemble, cheminer vers, être ensemble et partager à un rythme « humain ». Se donner un jour pour soi, sans courir, juste pour se ressourcer.

Après une pause pique-nique conviviale, des petits groupes se sont formés pour un temps d’équipe synodale autour du verbe  »Réconcilier »….
Echanges fructueux avec, en bruit de fond, le chant des oiseaux de la forêt !
Sentiment d’appartenir à un groupe. Partager une réflexion, apporter une petite pierre à l’édifice…

Crypte d'Anzy-le-duc

Mais ne laissons pas nos jambes s’engourdir !
« Très bonne journée, la marche m’a réconciliée avec le sport… » dira l’une d’entre nous.
En route pour Anzy-le-Duc….. où chacun a pu admirer le prieuré et le superbe clocher octogonal à 3 étages de l’église. Notre historien, le père Binon, en a rappelé l’origine, les diverses destructions puis les étapes de reconstruction des édifices actuels. La visite s’est achevée par la visite de la crypte du XI ° sièclequi abritait le tombeau de St Hugues de Poitiers.Eglise Anzy-le-duc

Après cette belle journée passée ensemble, chacuna ensuite regagné son établissement avec un regard autre : les yeux emplis de vie, le cœur empli d’amour, les mains emplies de joie et dynamisme ! Conclusion des participants : Un grand merci aux organisateurs et… à refaire !

Anzy-le-Duc (tympan)

Le frère Gauthier parle de la fraternité,

une valeur forte dans l’Enseignement catholique

Des ressources pour animer des échanges

avec vos équipes pédagogiques grâce au SGEC

Des ressources collectées par Jacqueline Puyravaud (OPR) pour travailler en équipe sur la fraternité

A l’occasion de la rencontre des chefs d’établissement de l’Yonne et de la Côte d’Or le Père Emmanuel Pic parle de la Laïcité

SEMINAIRE DES CHEFS D’ETABLISSEMENTS CATHOLIQUES

DE NIEVRE ET SAONE-ET-LOIRE

Les 14 et 15 octobre les chefs d’établissements ont été invités par la direction diocésaine à deux journées de rencontres, de travail et d’échanges dans l’ancienne capitale des Gaules Lyon, ville confluence.

C’était l’occasion de se poser au terme de cette première période de l’année scolaire et de prendre le temps de la réflexion dans une société et une école en mutation.

20151014_191604

20151014_191900

20151014_185949

20151015_094851

20151015_141231

20151014_164652

Quelques mots  des chefs d’établissement ayant participé


– intervention sur l’Islam : très bien. je n’ai pas le temps de me documenter ainsi par moi-même sur de tels sujets or ce sujet m’est indispensable pour bien remplir ma mission. Donc ce type de temps d’information est très très utile.

– travail en atelier : c’est toujours très intéressant d’échanger sur nos situations et nos manières d’aborder les grands dossiers qui se présentent à nous. On a besoin de ces temps de rencontre même si nous ne sommes jamais tous là.

En revanche nous sommes toujours un peu en décalage en fonction de nos établissements. j’aurais préféré être avec des CE dans la même situation que moi pour optimiser encore plus ce temps d’échange et rentrer davantage das le vif du sujet (ex : commencer de construire des EdT avec les nouvelles répartitions d’heures).

– soirée : un grand merci pour ce joli temps de détente.


Pour ce qui est du séminaire, j’ai été très contente de ces deux journées : la qualité des interventions, les échanges entre nous, la convivialité de la soirée (la simplicité de nos évêques ou de leur représentant ), les installations mises à notre disposition. J’aurai tant envie d’avoir plus de temps pour creuser cette question de l’interculturel, l’interreligieux, le vivre en paix pour tous et pour chacun.

Et puis Lyon est une si belle ville !

Merci très sincèrement à vous pour la qualité de ce qui était proposé.


Un grand merci aux organisateurs pour le séminaire à Lyon… (à transmettre aux personnes concernées)

J’ai passé deux journées qui méritaient bien un réveil très matinal !

Les interventions de très grande qualité, m’ont permis de m’éclairer sur différents points concernant le positionnement de l’école catholique quant à la laïcité,
Monsieur Michel Younes nous a permis également une vision plus large et très intéressante de l’Islam,
et je pense avoir pris conscience de la différence entre enseignement de la catéchèse et culture chrétienne-culture religieuse…
Cela semble simple, mais il m’en aura fallu du temps pour faire ce discernement !

En dehors de cette formation, la promenade guidée en bateau était très enrichissante… Je trouve que c’ était vraiment une chouette idée ainsi que le repas au restaurant, délicieux, très sympathique et très agréable en rencontres et échanges avec d’autres C.E.

20151015_141234

20151015_094855

C’est la rentrée 2015-2016

Le 24 août c’était la rentrée des chefs d’établissements de Bourgogne en présence de Monseigneur Rivière, évêque d’Autun et de Monseigneur Brac de la Perrière, évêque de Nevers.

RENTREE CHEFS ETABLISSEMENT EC BOURGOGNE 24 8 2015Pour tous l’occasion de vivre un moment de partage et de réflexion autour de la question du temps animé par Jean Caron, professeur de philosophie en classes préparatoires et diacre permanent du diocèse de Versailles.

Regard de Monseigneur Benoit Rivière sur les chefs d’établissements

Je suis persuadé que la croissance des libertés des jeunes ne peut se faire qu’à partir du dialogue. L’acte éducatif demande de la durée. Les deux points essentiels mis en oeuvre sont donc le temps et la confiance.

C’est particulièrement vrai pour un chef d’établissement, qui doit être un homme ou une femme, porteurs de sens et de projets.

Propos recueillis par le JSL (édition du 25/08/2015)

Envoi en mission

Séminaire à Rome

Le frère Gauthier parle de la fraternité,

une valeur forte dans l’Enseignement catholique